victoires de la musique 2021

Les Victoires de la musique : où comment enfoncer le couteau après cette année pourrie

0 commentaire

Donc j’étais là, tranquille, prête à faire un nouvel article sur la parentalité ou autre sujet passionnant. Et puis voilà que la news du début d’année tombe : la liste des nominés aux Victoires de la musique est arrivée. Alors clairement on va revenir dessus, mais d’abord, nous devons nous arrêter sur une info qui m’avait échappée ! C’est que cette grand messe (lolilol) sera présentée par…. roulement de tambours : Stéphane Bern et Laurie Thillman !!!! Wouuuhouuuuu ! Mais génial ! Mais trop trop yes comme dirait mon fils.

Présentation prestige

C’est vraiment LES personnes qu’il nous fallait pour amener du fun dans cette période morose et faire honneur à la musique. Ah oui vraiment un choix aux petits oignons.

Comment ça se passe à France TV ? Ils ont tiré à la courte paille avec un test PCR ? "Le dernier qui choppe le-la Covid (écriture inclusive représente !), présente les Victoires !!!! " Cliquez pour tweeter

Bah Laurie Thillman, qu’est-ce qu’elle fait là ?

« En fait j’passais par là, j’ai vu de la lumière…

– Allez viens entre ! On a croisé tellement peu de monde depuis 1 an qu’on fait feu de tout bois !!!! »

Ces deux présentateurs représentent à eux seuls la désolation de cette année écoulée. Alors attention, je n’ai rien contre eux. Laurie Thillman était chouette dans Danse avec les stars (hahhahaha) et Stéphane Bern n’a pas son pareil pour rendre le bidet de Jospéhine de Beauharnais (ouais la meuf de Napoléon), palpitant. Mais là, c’est vrai que ça fait beaucoup.

Encore un coup dur pour la culture

On nous ferme les salles de spectacle et de concert. On nous annule les festivals. La seule chose qui nous reste ce sont nos albums, Deezer et des lives sur Facebook avec des connexions plus ou moins hasardeuses et des interactions réduites à peau de chagrin.

Mention spéciale à M que j’adore mais qui clairement, n’est pas fait pour le monde 2.0, quand il essaye de lire les commentaires en live.

« Super ! nous dit Jean-Luc. Oh la la ça va très vite. Martine, Stéphanie, bonjour ! Lola dit « on vous adore ». Oh la la je vois rien. Merci en tout cas. Merci pour votre amour. « 

Mathieu Chedid en live Facebook

Oui tu as raison Mathieu. Chantons plutôt !

Casting inédit (attention y’a un piège)

Bref, non contents de nous filer à la présentation la tristesse incarnée (en même temps la salle sera vide, on n’est plus à ça près), les Victoires nous offrent en plus de ça une liste de nominés vraiment décoiffante ! Tout particulièrement pour les artistes de l’année qui sont en fait… bah les mêmes que l’an dernier, à peu de chose près ! Alors non j’exagère, ils ont eu une promotion. Genre l’an dernier c’était des « révélations » Et maintenant ils sont artistes féminins ou masculins. Ah ouais. Pardon.

Alors je ne m’étais pas rendue compte qu’on en était arrivé à ce point de décrépitude, avant de voir qu’Aya Nakamura était nominée. Et là je dis : « Oh Jaja, y’a pas moyen Jaja genre » !

Donc le paysage musical féminin français c'est 2 meufs (très respectables hein), qui étaient déjà là l'an dernier ET Aya Nakamura. L'année a été plus craignos que je ne le croyais ! #Victoiresdelamusique Cliquez pour tweeter

Et côté mec c’est pas bien mieux. Gaël Faye émerge enfin dans le paysage (je le suis depuis un paquet d’année alors je suis contente pour lui), au milieu de 2 habitués qui eux aussi, ont l’air de faire partie des meubles : Vianney et Benjamin Biolay.

Une mention spéciale aussi à la liste des nominés pour la chanson de l’année qui mélange habilement Camelia Jordana, Grand Corps Malade ET Michel Jonasz, pour sa chanson dont le titre fait autant rêver que l’année écoulée : « La maison de retraite ». Oh peu cher, on va bien se marrer ! Comme on dit dans le sud.

L’essentiel n’est pas palpable

Cette année, il ne nous est pas resté grand chose. Et bien que tout le domaine culturel ait été classé « non essentiel », on sait tous qu’on n’aurait pas fait long feu sans films, séries, sans musique dans nos oreilles, sans la générosité et le partage des artistes qui ont trouvé de nouvelles façons de diffuser du son au milieu du silence du confinement. Parce qu’un monde sous cloche ça va un temps, mais ce qu’on veut à la fin c’est vibrer, ressentir, être inspiré.

Alors moi, je terminerai cet article par quelques artistes à qui j’aurais bien offert une Victoire pour mille et une raison !

Un énorme merci à :

  • Ben Mazué avec son album Paradis (heureusement nominé dans la catégorie meilleur album),
  • Ehla et son EP « Pas d’ici »
  • Lomepal toujours, même s’il n’a rien sorti cette année
  • Nach et son magnifique nouvel album » L’aventure »
  • Christine and the Queens pour « La vita nuova », nominée pour le meilleur clip, à raison
  • Angèle pour la chanson Insomnies qui ne pouvait pas mieux résumer ma vie ces derniers temps
  • Même Amir avec La fête qui m’a rappelé qu’on se ferait une mega teuf démentielle quand tout ça sera fini (mais pas à Lidl, faut pas déconner. Cf : matez le clip si vous avez pas la ref !)
  • Bob Sinclar qui nous aura fait bouger tout le confinement et aura créé une belle chanson de déconfinement « I’m on my way »
  • Et Voyou !!! Parce que purée Voyou, si vous connaissez pas, il faut écouter ! Tout particulièrement son album précédent intitulé « Les bruits de la ville ». Une merveille.

Et vous, qui sont vos héros musicaux français de cette année ?

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire